Forum T4C La Prophétie Index du Forum
Forum T4C La Prophétie Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La Source

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum T4C La Prophétie Index du Forum -> Guildes, clans, familles et sociétés secrètes -> Rôle Playing
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Faune
Rat Brun
Rat Brun

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2010
Messages: 3

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 19:38 (2010)    Sujet du message: La Source Répondre en citant

Les vagues ballottaient un corps gracile à la surface de l’eau, semblant se jouer de celui ci. La silhouette, entièrement nue était celle d’une jeune fille, entourée d’une chevelure aux couleurs de feu qui semblait comme la draper d’un voile de flamme dans le froid glacial et immense de la mer enfin calme… Une ombre floue se tenait aux cotés du corps, presqu’immaterielle, l’esprit se trouvait à quelques pouces de la surface des eaux.. Une mélopée s’échappait de ses lèvres, d’un ton entre le chant et le murmure du vent dans des cimes d’arbres immenses…

-Résiste.. bats toi Fille de la Plaine… Accroche toi enfant Source… Pour ta race et ton peuple…

L’ombre sembla s’approcher et tenir la tête de la jeune fille hors de l’eau, tout en poursuivant son monologue…

-Eithel.. Eveille toi à ma voix… Suis mon murmure depuis l’outre tombe et ne laisse point la langueur te briser… Encore un effort ma Fille…

Du plus profond de son inconscience la jeune fille revoyait défiler les images de son enfance… Le visage tant aimé de son père Orc.. Celui qui l’avait trouvée alors qu’elle n’était qu’un bébé.. les sourires de ceux de son Clan qui lui étaient si chers.. La chaleur du feu le soir à la nuit tombée… les jeux des autres petits du clan qui l’entraînaient toujours à repousser ses limites, elle, enfant humaine parmi les Orcs Géants… Elle que l’on avait nommée Source de l’Horreur de part la peur qu’elle inspirait à ses proches à cause de son apparence si frêle comparée aux autres…
Elle se revoyait tombant lors des courses.
Peinant sous le poids des grosses branches que les autres « enfants » promenaient si facilement…
Le soir avant de s’endormir, elle entendait parfois un chant léger qu’elle ne comprenait pas s’élever dans la nuit… Elle en répétait les sons sans saisir les paroles mais cela la réconfortait...

Puis vint le temps où, à force de ténacité.. Elle su se montrer plus agile sur d’autres jeux… La course lui devint chose aisée lorsqu’elle renonça à porter les lourdes peaux qui couvraient les Orcs… La traque des proies les plus méfiantes devenait un jeu pour son agilité à se mouvoir discrètement… Elle était devenue digne d’avoir été choisie par son père.. le chef du Clan.. Malgré son apparence chétive face à la carrure imposante des siens, son obstination l’avait placée au même rang que les autres jeunes de son age…

Les saisons s’étaient écoulées. Rythmées par la chute de la neige immaculée et le soleil brûlant.. Ses formes s’étaient arrondies et son corps transformé sans qu’elle y prenne garde.
Mais l’atmosphère du Clan avait légèrement changé… Les terres alentours semblaient s’appauvrir en gibier et l’on en ignorait la cause… Son père parla un jour d’étrangers installés à quelques jours de marche à peine de leur camp, leur odeur était parfois portée par le vent mais ils n’y prirent pas assez garde.. Les chants du soir se faisaient toujours entendre.. Le Shaman du Clan disait qu’il s’agissait d’un esprit égaré et répondait des litanies destinées à aider l’âme en peine à retrouver son chemin..

Mais une nuit.. peu avant l’aube.. la voix qui se faisait entendre, d’habitude si douce, poussa un cri à glacer le sang. Au même instant des ombres se précipitèrent sur le camp endormit, massacrant et tuant sans laisser le temps aux Orcs de se défendre vraiment… Certains moururent de suite.. D’autres tentèrent de se battre…
L’Enfant Source se leva d’un bond et s’arma de son coutelas en os, tachant d’aider son père à repousser cinq assaillants les ayant pris en traître. Elle en frappa un, fixant sa tête semblant de métal, vit une ouverture à la base et lui trancha la gorge. Le corps s’effondra et le heaume de l’être roula au loin.. La jeune fille se pétrifia sur place, réalisant que le visage jusque là caché était un visage pareil au sien… Pour la première fois elle voyait un semblable et ce dernier avait voulu tuer ce père qu’elle aimait tant… Un grognement rauque se fit entendre et ce dernier s’effondra en l’entraînant avec lui, tachant de la protéger tout en sachant qu’il ne survivrait point…
Les assaillants se dirigeaient déjà vers leurs semblables pour achever leur besogne et Sergon avait murmuré d’une voix éteinte a celle qu’il aimait comme sa fille :


-Fuis.. Enfant Source… Ne laisse pas l’humain te prendre au piège… ne le laisse pas achever ta vie… Sauve toi Eithel… Redeviens celle que tu étais et apprends à vivre comme eux… Ainsi tu vivras..

Le grognement de douleur que la jeune fille avait laissé échappé alors semblait encore résonner en elle.. Tandis que le corps de son père se faisait lourd et que les bruits de la bataille se remplaçaient par des rires gras et des mots incompréhensibles..
Eithel tenta de s’extirper de sous le corps de son père, ravalant sa douleur et sa rage, mais ce qui avait été fait pour la sauver la retenait prisonnière et un humain avait finit par l’apercevoir avant qu’elle n’ait pu s’enfuir.
Il l’avait attrapée en la regardant d’un air surprit, baraguina quelques sons ressemblants à « pa peur.. ibre.. » Elle avait fixé l’homme et grogné comme une bête, tachant de lui faire lâcher son bras auquel il se cramponnait. Il avait appelé ses acolytes qui, malgré ses griffes, ses morsures et ses tentatives désespérées pour s’évader la retinrent prisonnière et avaient fini par l’attacher.
Elle revoyait encore ces êtres immondes fouiller les affaires de son Clan.. se servir et s’amuser en profanant les sachets de poudres et graines sacrées du Shaman. Puis une ombre s’était comme matérialisée derrière elle. Elle avait sentit une odeur fraîche, légèrement vanillée, alors que des mains froides semblaient vouloir détacher ses liens… Une fuite s’ensuivit.. Elle lui avait parue sans fin..

Le corps flottait toujours à la surface des eaux qui s’embrasaient sous le soleil couchant. Un long frisson sembla le traverser et Eithel ouvrit les yeux. L’ombre esquissa une sorte de sourire et murmura :


-Nage Enfant Source…

Elle désignait du doigt une terre toute proche. Bien que n’ayant point comprit ses mots, la jeune fille se mit à nager vers la rive et se laissa déposer sur le sable par une ultime vague, épuisée et tachant de reprendre son souffle… 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Mar - 19:38 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Faune
Rat Brun
Rat Brun

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2010
Messages: 3

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 21:18 (2010)    Sujet du message: La Source Répondre en citant


Affaiblie, épuisée.. Eithel s'était dirigée vers la ville des hommes... Elle avait observé, écouté.. longtemps...
A force d'attention et d'entraînement elle apprit à maîtriser cette langue étrange qui aurait été la sienne... Elle se remit de son voyage épuisant et périlleux, fuyant toujours les contacts trop prolongés avec les humains.. apeurée et haineuse a la fois..

Elle se préparait à retourner vers ses plaines afin de donner une sépulture décente aux restes de son peuple.
Elle monta à bord d'un navire.. Aidée par les conseils de l'Ombre qui ne la quittait que peu, elle sauta par dessus bord lors d'une nuit afin de rejoindre la terre de ses Plaines..
Elle nagea longtemps.. Parfois tentée de se laisser aller au fil des vagues.. Et chaque fois ramenée à elle par la pensée aux dernières paroles de son 'Père'.

Une fois parvenue a destination, elle passa plusieurs jours à couper de jeunes arbres afin de monter plusieurs bûchers funéraires. Elle peina énormément à soulever les corps imposants, déjà en partie dévorés pour certains par les charognards. Apres avoir préparé les restes des siens pour la cérémonie des ensevelissements, elle entama une traque sans merci.
Un par un elle retrouva ceux dont elle avait pu voir le visage ou sentir l'odeur lors de la nuit tragique.. Elle les tua, les uns après les autres.. Finissant sa besogne par celui qui avait tué son père.
Cet homme habitait une bâtisse de rondins. Elle avait tuée chacune de ses victimes rapidement et sans bruit... Mais au moment ou elle tint l'homme à sa merci, quelque chose la fit douter. Un jeune garçon d'environ une dizaine d'années sortit de la cabane de bois et couru vers eux en hurlant, se pétrifiant a l'instant où il vit Eithel égorger sa proie, Il appelait son père...
Son père.. Cet homme... Ainsi ce monstre pouvait avoir un enfant...
Ainsi pour ce garçon elle serait a présent l'image de la monstruosité... L'assassin de son père...
Elle prit la fuite, courant éperdument, fuyant non pas l'enfant mais son regard dans lequel elle avait cru se voir elle même.. Cette expression de douleur qu'elle avait du montrer elle même...
Elle ne cessa de fuir que lorsqu'elle se retrouva sur les ruines de son camp, tombant a genoux au milieu des objets épars, à quelques pas du corps de son père.

Une fois la, elle se mit à pleurer.. pleurer comme jamais elle ne l'avait fait... Pleurer telle une enfant désespérée..

Elle se releva au bout de plusieurs heures, entendant a nouveau le chant de l'Ombre quelque part au loin, dans la plaine.. Elle était la.. a nouveau, comme toujours.. La jeune fille commença à remplir sa tache lentement, difficilement.. Elle se mit à creuser, à l'aide d'une grosse branche, un trou assez grand pour accueillir les corps de ceux de son Clan. Elle y passa plusieurs jours. Puis encore deux autres à y mettre les dépouilles immenses et lourdes des derniers Orcs Géants..
Une fois cela fait.. Elle creusa a nouveau, afin d'ensevelir celui qui avait été son père..
Ses jambes ne la portaient plus, ses doigts étaient gourds, la saison des neiges commençait et la terre était durcie par le gel..
Elle se dirigea vers le bûcher ou reposait la dépouille de Sergon et passa ses bras sous les épaules de ce dernier, le tirant a elle. Le poids du corps était impressionnant, la faiblesse d'Eithel fort grande après les efforts et les jours passés sans manger. Elle ne faisait que s'endormir par à-coups, lorsqu'elle s'effondrait, emportée par la fatigue, s'en échappant par un sursaut consécutif a un cauchemar où elle revoyait encore et encore l'atroce nuit se dérouler sous ses paupières closes, avec en fond le feu d'un regard d'enfant la brûlant jusqu'a l'âme..
Tirant sur le cadavre pour le descendre du bûcher, la jeune fille bascula en arrière, s'effondrant sous le poids du corps.

L’Ombre la retrouva ainsi, recouverte par le corps de son père. Tout d'abord inquiète, elle se détendit en la voyant respirer après avoir repoussé légèrement le corps.
Eithel ouvrit les yeux et murmura d'un air accablé

-Il me faut prendre son essence en moi.. Ou sa mémoire sera perdue...

L'être savait ce que cela signifiait... Vu l'état des corps, Eithel n'avait suivit le rituel de mort habituel pour les autres du Clan... Mais elle ne se résignait point à en faire de même pour son père.. Le chef...
Elle hocha la tête lentement en la regardant d'un air grave. Prenant une lame, elle ouvrit la poitrine de l'orc et y plongea la main. Elle en ressortit le coeur et le tendit à la jeune fille, cette dernière s'en saisit, et malgré l'odeur répugnante de la mort, elle en dévora une partie.
Une pensée s’insinua dans son esprit:

-Je prendrais soin de toi si la Mort tente de passer de lui en toi.. Les lunes passées ont été froides.. Je pense que cela a aidé à les.. préserver un peu..
Par l'essence de ton père.. par le sang de ce brave.. Tu prends en toi la mémoire et l'âme de ton Clan.. Tu n'en deviens que plus précieuse.. "Dernière Enfant"

Eithel hocha lentement la tête, légèrement troublée par les connaissances de cette Ombre.
Elle déposa le reste du coeur dans un bol de bois et reprit sa tache. Elle tira l'immense dépouille vers le trou creusé à son attention, puis au prix d'un dernier effort, elle le recouvrit de terre, puis de grosses pierres.
L’Ombre s'éloigna à nouveau, elle reprit son observation.
Eithel s'assied au pied du tertre, le bol contenant les restes de son père a la main. Elle avait allumé un feu.. Levant le bol au dessus de sa tête, elle commença le rituel des braves au cours duquel elle finit de consommer le coeur de Sergon. Puis après plusieurs heures de recueillement ou il lui était interdit de s'endormir, elle pu enfin prendre du repos. Elle s'allongea contre les pierres du tertre et passa une ultime nuit auprès de celui qui avait bercé son enfance..



Revenir en haut
Faune
Rat Brun
Rat Brun

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2010
Messages: 3

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 21:21 (2010)    Sujet du message: La Source Répondre en citant

A l'aube d'un nouveau jour.. d'une nouvelle vie.. Eithel ouvrit les yeux et regarda autours d'elle le camp des orcs géants. Fouillant parmi les restes des objets de leur shaman elle en extirpa quelques sachets de poudres, de menus ustensiles. Puis elle ranima le feu qui couvait sous les cendres du foyer et posa une écuelle de pierre sur les braises, l'ayant emplie d'eau.
Elle versa a l'intérieur le contenu de l'un des sachets, prit un fragment de glace et chercha son reflet dedans; puis, se munissant d'un outil fin elle en trempa la pointe dans le mélange qui chauffait doucement.
La jeune fille eut un moment d'hésitation avant d'effectuer la première touche. C'est alors que la sensation d’une présence se fit sentir.. Légère comme un souffle, l’Ombre fit un signe affirmatif de la tête et le vent apporta un murmure:


-C'est à présent ton rôle.. Ta responsabilité.. Ta vie..

Eithel alors hocha la tête et commença son ouvrage.. Repoussant ses cheveux sales et emmêlés.. Elle procéda par griffure à l'application de la couleur donnée par la poudre. Elle fit une arabesque sous son oeil gauche, une sorte de volupte faisant penser aux larmes versées et qu'elle se refusait désormais a laisser échapper a nouveau..
Elle cessa un instant son geste en croisant son propre regard.. Ce qu'elle y vit lui fit tant penser a celui de cet enfant humain qu'elle fut tentée de crever ces yeux qui lui renvoyaient ses cauchemars a la face... Se reprenant elle posa son stylet et prit une potion de couleur sombre dans son sac. Elle en rependit le contenu sur sa main et le passa sur la plaie, puis elle rangea le tout et se leva.
L’être intervint encore:


-Il serait fier de toi sois en sure...

La jeune fille leva les yeux et croisa ceux, étranges, de l'Ombre.. Cette dernière ajouta encore:

-C'est ton choix.. Eithel Fuingor, fille des Orcs Geants n’est pas oubliée.. Ni Faune Irae, celle que tu était lorsque tu es née..
Tu dois retourner chez les humains à présent..

Eithel hochât la tête et prit ses affaires. Elle se tourna une dernière fois vers le tertre de son père, puis prit le chemin de la cote.. S’apprêtant à nouveau à un long et périlleux voyage...

Arrivée au bord de la grande mer à la tombée de la nuit, la jeune fille attendit que les étoiles apparaissent en mangeant quelques racines récoltées sur la route... Lorsque le ciel fut assez sombre elle noua ses effets dans une peau graissée et y joint une panse de biche gonflée. Attachant le tout a une corde qu'elle avait retrouvé au campement, elle en lia l'autre extrémité à sa cheville en laissant assez de longueur pour ne pas etre gênée dans ses mouvements..
Elle entra dans l'eau, et se mit à nager lentement, prenant garde à ne pas s'épuiser trop vite, économisant souffle et forces...
Le froid s'infiltrait en elle et elle savait qu'il se ferait encore plus mordant avec l'avancée de la nuit...
Quand au bout de deux heures elle commença à douter, l'Ombre apparut à ses cotés et lui montra une direction du doigt.. Un navire.. Il semblait se rendre dans la bonne direction.. Il serait de toute façon une meilleure solution que d'attendre la mort par le froid...
L’être se dirigea vers le bâtiment et en fit claquer les cordages furieusement.
Se jouant d'une lanterne accrochée au pont elle en dirigea la lumière vers l'endroit ou se trouvait Eithel, qui de son coté tentait de nager plus vite afin de ne pas laisser passer cette chance.. Quand recroiserait elle un bateau si celui ci passait sans la voir?
Un cri se fit entendre. Un marin l'avait vue, enfin.. On la ramena sur le pont, l'enveloppa dans une couverture dont elle trouva l'odeur infecte, mais qui la réchauffa. Elle passa les jours de voyages à rester aux aguets sur le pont, roulée en boule dans les cordages.
Deux marins tentèrent bien de lui faire comprendre l'intérêt qu'elle suscitait de plus ou moins délicate façon, mais la dague que la jeune fille avait emmenée les tint à distance et Eithel ne dormait jamais que d'un oeil.

Les côtes se découpèrent enfin à l’horizon. La jeune fille n’attendit point la marée et plongea pour s’y rendre à la nage.. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:13 (2018)    Sujet du message: La Source

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum T4C La Prophétie Index du Forum -> Guildes, clans, familles et sociétés secrètes -> Rôle Playing Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com